mercredi 18 octobre 2017

Assises nationales du tourisme : Haddad pointe le manque de sous

Assises du tourisme septembre 2014

Le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad, voit le tourisme en rose. Les résultats sont positifs et encourageants, dit-il, malgré une conjoncture internationale et régionale peu favorable. Mais il reconnaît: «Nous pouvons mieux faire».

Les réalisations dans le secteur du tourisme durant ces trois dernières années, malgré un contexte de crise économique internationale et régionale, n’ont pas fait oublier à Lahcen Haddad les contraintes qui ont empêché le secteur de relever les défis.
Le ministre a ainsi pointé du doigt: «Si nous avions donné plus à la promotion touristique… Le budget qui lui est réservé ne dépasserait pas 0,54% du total des recettes touristiques, alors qu’il est de 2,2% en Turquie et de 2,5% en Egypte… C’est sûr que nous aurions pu faire mieux…».
Après avoir été plusieurs fois reportée, la 11ème édition des Assises du Tourisme a finalement eu lieu, lundi 29 septembre 2014, à Rabat.
Elle était très courte –une seule matinée, alors que les assises précédentes couraient sur un à deux jours- mais elle a drainé des personnalités de tous bords: de grosses pointures du tourisme international, des acteurs économiques et des membres du gouvernement, avec en tête le chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane.
Cela aussi a été critiqué par les professionnels du secteur qui avaient l’habitude de voir organiser des assises nationales, puis des assises internationales.

Cependant, les participants à ces assises 2014 se sont tous fixé pour objectif de faire le bilan d’avancement de la Vision 2020 pour un secteur dont Benkirane a avoué s’enorgueillir pour n’avoir pas reculé à l’ère des islamistes. Le chef de gouvernement répondait ainsi à ceux qui véhiculaient des rumeurs selon lesquelles le tourisme aurait régressé. Au contraire, s’est réjoui le chef de gouvernement en souriant, le secteur a même progressé sous la houlette de son gouvernement, mais en avouant que les résultats escomptés de la Vision 2020 n’étaient pas à la hauteur des aspirations eu égard aux opportunités touristiques du pays.
Pour sa part, Lahcen Haddad a plutôt brossé un tableau rayonnant du secteur du tourisme malgré, a-t-il dit, une conjoncture internationale et régionale difficile.
Preuves et chiffres à l’appui, le ministre a étalé ses cartes-atouts, précisant que le secteur du tourisme national a enregistré une hausse de 8% entre 2011 et 2014 (au niveau des arrivées en 2013, quelque 10,04 millions de touristes ont visité le pays), de 13% au niveau des nuitées et une progression de 5% en termes de revenus, avec 50.000 emplois de plus.
Malgré ces chiffres encourageants, Haddad a reconnu que les investissements ne drainent en fait que 8 milliards de dirhams annuellement, alors que le Maroc s’est fixé comme objectif d’atteindre la coquette somme de 15 milliards de dirhams d’investissements par an.
Les Assises nationales du tourisme ont connu un débat fructueux. Une rencontre qui intervenait à mi-chemin de la stratégie 2020. Haddad n’a eu de cesse de le répéter, tout en reconnaissant l’existence de failles et en se promettant d’y remédier en faisant mieux en matière de promotion de la destination Maroc et d’investissements qui permettraient de développer le produit touristique national.
Une attention particulière devrait également concerner l’amélioration de l’accueil dans nos aéroports et la performance du transport urbain.
A mi-parcours, le bilan de la Vision 2020 est plutôt positif et encourageant, ont souligné unanimement les participants à cette 11ème édition des Assises nationales du tourisme.
Ils ont appelé presque à l’unisson à doper le budget prévu de manière à ce que le secteur soit sur la même longueur d’ondes que ceux des pays concurrents, dont la Turquie et l’Egypte.
Le Fonds Maroc de développement touristique et la Charte d’investissements versent dans ce sens.

Mohammed Nafaa

Voir aussi

Shell lubrifiant : Réduction du coût et gain de temps

L’optimisation du système de lubrification a un impact significatif sur des éléments tels que la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.