lundi 16 juillet 2018

Aquaculture : Le potentiel marocain selon l’ADA

L’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture (ANDA), en charge de la promotion du développement de l’aquaculture marine au Maroc, a mis en place une stratégie nationale à l’horizon 2020. Le Maroc, qui dispose d’un espace maritime important avec 3.500 km de côtes, veut profiter de sa position stratégique entre l’Afrique, l’Europe et le Moyen-Orient et sa proximité de l’Union européenne (considérée comme le plus grand marché consommateur des produits aquacoles).

Aujourd’hui, le Royaume dispose de 19 fermes conchylicoles, d’une ferme piscicole, d’une ferme d’algoculture, d’un broyeur à coquilles et de 5 stations de développement de l’aquaculture marine lancées depuis 2013, outre de nombreux projets qui sont en cours de réalisation. Cette stratégie de développement du secteur aquacole vise l’augmentation de la production à 200.000 tonnes, la création de 40.000 postes d’emploi et la réalisation d’un chiffre d’affaires estimé à 5 MMDH à l’horizon 2020.

HD

Voir aussi

Indice de création d’entreprises : Rkia Derham présente le bilan

Pas moins de 66.129 personnes inscrites  à la catégorie auto-entrepreneurs ont été inscrites au registre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.