dimanche 21 octobre 2018

«Agri Analytics Days» : Comment améliorer la productivité agricole…

La 1ère édition d’«Agri Analytics Days», organisée par l’Université Mohammed VI Polytechnique, offre l’occasion pour découvrir les nouvelles technologies de pointe mises au profit des agriculteurs et des professionnels du secteur, en vue d’améliorer la productivité agricole.

En effet,  dans l’agriculture de demain, ces technologies nouvelles très sophistiquées feront leur entrée dans les pays en développement et permettront une nette amélioration de la productivité agricole. Dans le futur, seront utilisés des moyens technologiques de pointe (détecteurs, capteurs) qui permettent d’analyser le sol et, partant, déterminer la quantité de fertilisants à utiliser pour un sol précis et la quantité d’eau requise par un arbre, mais aussi des technologies pour détecter des maladies (par GPS) et dans les différentes autres pratiques agricoles.

Ces technologies, qui sont en vogue, sont déjà utilisées par les fermiers dans les pays développés, dans de grandes exploitations. Toutefois, le coût élevé de ces nouvelles technologies fait qu’elles ne pourront être rentables que dans les grandes exploitations agricoles.
Il n’en demeure pas moins que l’utilisation du «Big Data» contribuera à moderniser l’agriculture africaine et l’amélioration de la productivité. Dans ce cadre, l’exemple de l’agriculture en Ethiopie s’est révélé très instructif. Présentée comme étant en  pleine croissance, l’agriculture éthiopienne a cependant, beaucoup à faire encore, pour assurer la sécurité alimentaire de ce pays.

Pour ce faire, le gouvernement éthiopien a mis en place une stratégie 2020-2025, pour améliorer la productivité à travers un plan baptisé «la croissance et la transformation des produits agricoles», en développant des projets d’analyse des sols avec une grande précision.
Dans ce cadre, le Groupe OCP, qui est un partenaire essentiel de l’agriculture africaine, peut contribuer d’une façon significative à relever tous ces défis. Le groupe a aidé à développer des usines, pour mélanger les engrais spécifiques à chaque sol…

Cette première édition a fait un focus sur l’importance et l’impact de la valorisation des données agricoles par des modèles analytiques et a permis de créer, par la suite, un hub d’expertise animé par un groupe de travail qui développera des plates-formes innovantes, pour transformer les données agricoles en informations décisionnelles destinées aux acteurs du secteur.

ML

Voir aussi

Environnement : Signature à Nairobi d’un plan de coopération entre le Maroc et le Madagascar

Le Secrétaire d’État chargée du développement durable Nezha El Ouafi et le ministre de l’Environnement, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.