samedi 15 décembre 2018

Mohamed El Aaraj : La communauté juive marocaine joue un rôle national et civilisationnel majeur dans la défense des causes du Royaume

La communauté juive marocaine établie au Maroc ou vivant à l’étranger joue un rôle national et civilisationnel majeur dans la défense des causes du Royaume et dans le soutien de son processus de développement sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, a affirmé, mercredi à Marrakech, le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed El Aaraj.

Intervenant à l’ouverture de la Rencontre sur le « Judaïsme marocain: pour une marocanité en partage », placée sous le Haut Patronage de SM le Roi, M. El Aaraj a souligné que cette communauté est appelée plus que jamais à intensifier les efforts pour appuyer le processus d’édification du Maroc solide et homogène, résolument engagé sur la voie du développement et de la prospérité.

Il a, dans ce sillage, fait part de sa grande fierté de l’apport de l’affluent hébraïque qui constitue une partie intégrante de l’identité civilisationnelle du Maroc unie et indivisible.

« Nous sommes fiers de notre affluent hébraïque qui enrichit notre identité nationale et nous avons besoin de fédérer tous les efforts aussi bien des individus que des organisations pour construire un avenir meilleur pour notre pays où Juifs et Musulmans vivent en paix », a-t-il noté.

Et de poursuivre que face à l’ampleur des défis et des enjeux majeurs en termes de stabilité et de développement global que le Maroc est appelé à relever, notamment dans un monde en pleine mutation, le Royaume a toujours besoin de l’ensemble de ses fils et filles agissant dans divers domaines.

Sur un autre registre, le ministre s’est félicité de la tenue de cette Rencontre sur le judaïsme marocain qui, a-t-il précisé, se veut l’occasion idoine de jeter la lumière sur les spécificités de la « diversité novatrice » de l’identité civilisationnelle marocaine à travers l’Histoire.

« Les aspects de diversité et d’ouverture ayant distingué le Maroc à travers l’Histoire constituent la réalité profonde ayant toujours constitué un rempart contre les tendances qui nourrissent la prolifération des stéréotypes et clichés et de la culture du repli », a-t-il relevé.

Et de conclure que cette Rencontre représente un voyage intérieur et un moment inédit pour jeter des passerelles entre le passé et le présent pour rapprocher les générations montantes du legs de leurs parents et ancêtres, marqué du sceau de la coexistence, de la cohabitation et de la fraternité, offrant ainsi les plus belles images de ce que doivent être la diversité et la différence constructive.

Organisée par le Conseil de la Communauté marocaine à l’étranger (CCME) en partenariat avec le Conseil des Communautés Israélites du Maroc (CCIM), la Rencontre de Marrakech sur le judaïsme marocain s’est ouverte en présence d’un aréopage de personnalités issues de divers horizons.

Cette Rencontre inédite réunit quelque 250 Marocains juifs, du Maroc et de l’étranger, parmi lesquels des personnalités de la société civile, des enseignants, des universitaires, des multiplicateurs d’opinions, des leaders du monde des affaires, des journalistes, des chercheurs et des artistes.

La séance d’ouverture de ce conclave a été notamment marquée par l’interprétation de l’Hymne national par le chanteur David Serero ainsi que par des prières élevées par le Grand Rabbin de Casablanca, implorant le Tout-Puissant de préserver SM le Roi Mohammed VI et l’ensemble des membres de l’illustre Famille Royale et de perpétuer sur le Royaume les bienfaits de la quiétude, de la paix et de la prospérité.

La Rencontre ambitionne de prolonger et d’approfondir la réflexion sur des questionnements tels que : Que signifie, au XXIème siècle, être Marocain lorsqu’on vit loin de sa terre natale ou d’origine? Comment préserver notre spécificité dans nos pays d’accueil ? Comment les communautés marocaines à l’étranger peuvent-elles assumer un rôle de trait d’union, de force de proposition pour une consolidation des rapports entre pays d’origine et terre d’accueil ? Ou comment préserver et promouvoir l’exception marocaine ?, surtout qu’en diaspora, la communauté est interpellée par le souci de préserver et d’assumer une composante essentielle de son identité : sa marocanité.

Pour ce faire, les débats lors de ce conclave graviteront autour de plusieurs questions dont:  »Décryptages : Réalités et défis du Maroc contemporain »,  »L’écriture de l’histoire des Juifs du Maroc »,  »Perceptions et représentations du Juif dans la production littéraire, cinématographique et médiatique au Maroc »,  »Séquence jeunesse : Côte à Côte, face à face, ensemble et séparément, comment construire l’avenir ? »,  »Juifs marocains : force de proposition-force de mobilisation ».

Au menu figure également une conférence autour du thème  »Le Maroc dans le monde: défis et perspectives ».

A noter que cette Rencontre est également organisée avec la collaboration de plusieurs institutions notamment, le ministère de la Culture et de la Communication, la Fondation du patrimoine judéo-marocain, le Musée du Judaïsme marocain, l’Association des Amis du Musée du Judaïsme Marocain et l’Alliance Israélite Universelle.

Avec MAP

Voir aussi

Essaouira vibre aux rythmes du Moga Festival 2018

La ville d’Essaouira vibre depuis ce vendredi aux rythmes et sonorités les plus exaltants et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.