lundi 18 décembre 2017

Mille et une broderies à Prestigia

Broderies exposition prestigia

Il s’agit d’une exposition qui retrace l’histoire de la broderie et du caftan à travers les siècles précédents. Un voyage dans le passé rendant hommage à notre patrimoine national.

La Galerie de l’immobilier Prestigia Anfa, la marque haut standing du Groupe Addoha, présente pour la 1ère fois au Maroc une exposition intitulée «Mille et une broderies», rendant ainsi hommage à la broderie traditionnelle marocaine. Plus de 70 pièces rares, datant des 17ème, 18ème et 19ème siècles, sont exposées en exclusivité du 1er juillet au 31 août 2015. Pour la réussite de ce voyage dans le passé, il fallait un travail minutieux de recherche, de collecte et de mise en valeur qui a été effectué par la Galerie de l’immobilier Prestigia Anfa, avec la collaboration de Khalid El Gharib, collectionneur d’art et féru d’histoire. Prestigia invite le public à découvrir cette richesse patrimoniale au sein de sa galerie de l’immobilier d’Anfa, tous les jours de la semaine du mois de Ramadan, de 10h à 17h en journée, mais également de 21h à 23h le soir et de 9h à 20h hors Ramadan. C’est une occasion pour découvrir la richesse de la broderie sur des caftans, ceintures, sacs, coussins, napperons, babouches et rideaux d’antan…

L’exposition nous propose de découvrir toute la tradition et la richesse de la broderie marocaine qui a inspiré et continue d’inspirer les plus grands stylistes à travers le monde, à l’instar d’Yves Saint Laurent, Kenzo ou encore Christian Lacroix.
Art ancestral qui se transmet de génération en génération, la broderie aurait été initiée dès le 12ème siècle pour les vêtements et pièces de décoration, avec notamment la création d’une école de broderie à Marrakech sous le règne de Yacoub El Mansour, pour assurer les besoins du Palais et des hauts fonctionnaires. Ce n’est qu’à partir du 17ème siècle que la broderie prit son véritable essor dans le Royaume et que chaque région allait développer ses propres caractéristiques: Fès, Tétouan, Meknès, Salé et Rabat ou encore Azemmour et Marrakech. C’est cette même broderie que l’on retrouve, 4 siècles plus tard, dans les costumes, les napperons et les babouches d’aujourd’hui. Cette tradition se perpétue de nos jours grâce à des mains qui ne cessent de réinventer un univers haut en couleurs et en formes, jadis influencées par la rencontre de plusieurs cultures, notamment celles andalouse, turque et hispano-mauresque. 23 caftans, remontant pour la plupart au début du 19ème siècle, composent cette exposition. Issus des 4 coins du Royaume, avec une prédominance de pièces typiques de Fès et de Tétouan, ils représentent un symbole de raffinement séculaire et retracent l’évolution du caftan. Flanelle, brocart, velours de soie, soie de lion, broderie en fil d’or et galon de fil d’or se déclinent dans une myriade de couleurs: violet, orange, vert, noir et viennent souligner tout le savoir-faire des artisans de l’époque. Et 7 «hzams» (ceintures) du 17ème au 19ème siècles. Indispensable au Caftan et originaire de Perse, le «hzam» s’est introduit assez tardivement au Maroc par les conquérants arabes. L’exposition «Mille et une broderies» du Maroc nous plonge dans les métiers de tissage entourant sa confection, avec notamment:
– un tissage à la main, sur métier à la tire, pour la plus ancienne pièce de la collection remontant au 17ème siècle;
– un tissage lampas pour les pièces datant du 18ème siècle;
– ou encore l’utilisation de la passementerie pour les pièces du 19ème siècle.
La babouche se fabrique au Maroc depuis des siècles. «Mille et une broderies» nous plonge dans ce savoir-faire à travers 21 paires en velours, toutes brodées de fil d’or et ou d’argent. Les19 sacs brodés exposés comptent des escarcelles, des baluchons et des aumônières qui permettaient à l’époque de ranger les accessoires et les bourses. Ils sont datés du 19ème siècle. 7 coussins brodés au fil d’or remontent au 20ème siècle et 10 rideaux pour… un voyage dans le temps, à la rencontre d’un savoir-faire ancestral.

Bouchra Elkhadir

Voir aussi

Festival : Le cinéma des peuples à Imouzzer Kandar

La 14ème  édition du Festival du cinéma des peuples se tiendra du 9 au 12 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.