jeudi 17 août 2017

Mawazine : Des concerts d’exception !

Festival Mawazine Rythmes du Monde

A travers le Festival Mawazine-Rythmes du Monde, la culture mondiale se donne rendez-vous à Rabat. Une alchimie renouvelée entre l’art et les valeurs universelles de tolérance et de respect entre les cultures qui sont à l’origine de sa création.

La 13ème édition du Festival-Mawazine Rythmes du Monde, prévue du 30 mai au 7 juin 2014, fera vibrer la capitale aux sons d’une musique ouverte aux quatre coins du monde, grâce à un programme riche: concerts, spectacles de rue, ateliers, création musicale, expositions… Elle verra la participation des supers stars mondialement connues, venant de partout, comme Justin Timberlake, Stromae, Ricky Martin, Ne-Yo, Nancy Ajram, Carole Samaha, Kadem Saher, Mohamed Abdou, Wael Jessar…

Un événement organisé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI. Il reflète la particularité du Marocain, fier de ses racines mais ouvert sur l’autre. Une vision explicitée dans cet extrait du discours de SM Mohammed VI à l’occasion de la fête du Trône 2013. «… Compte tenu de la nécessaire complémentarité devant exister entre les composantes matérielles et morales du développement humain, Nous nous attachons à donner à la culture toute l’importance et tout l’intérêt qu’elle mérite. Nous sommes, en effet, convaincu qu’elle est le ciment de la cohésion de la nation et le miroir de son identité et de son authenticité. Le Maroc, riche de son identité plurielle aux multiples affluents linguistiques et ethniques, possède un patrimoine culturel et artistique digne d’admiration. Il appartient donc au secteur culturel de traduire concrètement cette diversité. Il devrait encourager toutes les formes d’expression créatrices, aussi bien celles en harmonie avec notre patrimoine séculaire que celles en phase avec le goût moderne, dans ses styles et ses genres, multiples et variés et ce, dans une démarche où se conjuguent et se complètent les traditions ancestrales et les créations modernes…», précise le Souverain.
A travers cette grande messe, prévue du 30 mai au 7 juin, c’est le renouvellement d’une promesse: vivre notre culture et celle des autres dans une ville majestueuse qui est Rabat. Ainsi, lors de cette édition, le large public marocain ne sera que ravi à travers des soirées mémorables animées par des artistes de Syrie, de Tunisie, d’Algérie, d’Arabie saoudite, Irak, Koweït, Liban, Palestine, Égypte, États-Unis, France, Belgique, Mali, Cameroun, Nigeria, Inde, Éthiopie, Espagne, Bénin, Brésil, Argentine, Turquie, Cuba, Mongolie, Porto Rico, Afrique du Sud… Donc, des artistes venant des cinq continents qui se produiront sur les cinq scènes: Scène internationale (OLM Souissi), Scène orientale (espace Nahda), Scène africaine (Bouregreg), Scène marocaine (scène de Salé) et Scène découverte.
Depuis sa création, le 23 octobre 2001, à l’initiative de Maroc Cultures, une association à but non lucratif, le Festival s’est fixé pour mission principale de garantir aux publics de la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër une animation culturelle et artistique d’un niveau professionnel digne de la capitale du royaume. Ainsi, Mawazine n’a rien à envier aux grands festivals internationaux. De simple festival de ville, il est devenu la manifestation d’envergure internationale, une évolution qui fait de lui, aujourd’hui, un moment de reconnaissance pour de nombreux artistes en herbe et de consécration pour les vedettes internationales qui s’y produisent.

Soirée de jeunes stars

Pour la soirée d’ouverture du Festival sur la Scène Nahda, cette 13ème édition mettra en avant trois jeunes stars issues des émissions de téléréalité arabes. D’abord, le chanteur Nassif Al Zaytoun. Ce jeune syrien (originaire de Damas) avait remporté la septième édition de la Star Academy en 2010 avec 65,21% des voix. Il a développé une grande aptitude à interpréter divers registres: le mawal, le chant jabali et les chants patriotiques, en différents dialectes tels que l’égyptien, le tunisien ou le khaliji. Il a également eu la chance de chanter avec feu Wadie Essafi. Cette soirée se poursuivra avec une victoire marocaine: le chanteur Mourad Bouriki, vainqueur de l’émission The Voice en 2012. Il a été élu meilleure jeune voix grâce au soutien de millions de fans dans le monde arabe. Originaire de Safi, Mourad Bouriki se démarque par une voix sublime et une présence exceptionnelle sur scène.
Le chanteur palestinien, Mohamed Assaf, clôturera cette grande soirée de jeunes stars. Vainqueur de la seconde saison d’Arab Idol, il a captivé l’audience et le jury de l’émission grâce à des interprétations surprenantes qui ont fait de lui un candidat populaire. Ce jeune artiste varie également les styles musicaux, entre musique orientale classique, chansons jabali et titres modernes.

Le Chant des Fleuves

Le Festival met à l’honneur, cette année, une création musicale qui aura pour thème «Le Chant des Fleuves». Présenté dans le cadre historique du Chellah, cet événement va rassembler, en provenance du monde entier, des formations dont le point commun est le suivant: chacune propose un style musical né sur les rives d’un grand fleuve. C’est donc au bord du Nil, du Mississippi, de l’Euphrate, du Danube ou encore du Bouregreg que Mawazine va convier le public pour un voyage sonore à la découverte de patrimoines musicaux uniques et, pour certains, ancestraux. Le Chant des Fleuves rassemblera de nombreuses formations: Selamnesh & Badume’s Azmari Band qui propose un périple musical sur le mythique Nil Bleu, qui prend naissance sur les plateaux de l’Ethiopie, terre de l’ethio-jazz; l’ensemble Shanbehzadeh qui excelle dans l’interprétation des musiques de l’embouchure du Tigre, de l’Euphrate et du Karoun, le seul fleuve navigable d’Iran; Çiğdem Aslan, une jeune Stambouliote qui transcende les musiques de la région de Smyrne; Egschiglen qui relit brillamment les traditions musicales de la steppe et du fleuve Selenga en Mongolie; Söndörgö qui explore la tradition particulière de la tamburitza au bord du Danube; Sarah Savoy qui fait revivre le répertoire des Cajuns au rythme du fleuve Mississippi; Prince Koloni qui présente la musique métissée de l’aléké et a vu le jour à proximité du fleuve Maroni en Guyane; et Hafida El Hasnaouia & Oulad Benaguida, un duo qui sait parfaitement capter les inspirations musicales à l’œuvre sur les rives du Bouregreg….

Rallumez les étoiles: Kan Ya Makan

Situé au centre de Rabat, le centre culturel La Renaissance propose chaque année un panorama complet des plus belles musiques traditionnelles en provenance du Maroc, du Maghreb et du Proche-Orient. Cette année, le programme sera inauguré avec une création marocaine, «Rallumez les étoiles: Kan Ya Makan». Il s’agit d’un spectacle autour de quatre musiciens, deux chanteurs et une création de V-DJing, imaginé comme une métaphore d’Al Andalous, de sa fondation à sa chute. Sous la direction artistique du musicien Mehdi El Kindi et de l’actrice et metteur en scène, Fatym Layachi, ce spectacle réunit les artistes Nino Josele, guitare (Espagne), P’tit Moh, oud (Algérie/France), Mohamed El Ouahabi, percussions (Maroc), Rachid Zeroual, ney-flûte (Maroc), Alberto Garcia, chant (France), Jamal Nouman, chant (Maroc) et Christophe V, V-DJ (France).

Scène de Salé

C’est une scène destinée à la chanson marocaine avec la participation d’une pléiade d’artistes comme Saïd Mosker, Tarik Batma, Kaoutar Nihad, Brahim Barakat, Safaa et Hanaa, Imane Karkibou, Larsad, Bnat Lamchahab, Tagada, Muslim, Masta Flow, Hamid VFF, Ahouzar, Tabaamrant, Tifiyur, Jbara, Ribab Fusion, Bnat Gnaoua, Sy Mehdi, Cheb Kader, Douzi, Pinhass, Mustapha Bourgogne, Hamid Serghini, Samia Tawil et Daoudia, sans oublier la participation de Chaaboula (Egypte).

Bouchra Elkhadir
…………………………………………………………………………….

Vos rendez-vous

Espace Nahda (à partir de 20h45)

– Vendredi 30 mai: Nassif Zeytoun (Syrie), Mourad Bouriki et Mohamed Assaf (Palestine)
– Samedi 31 mai: Salma Rachid (Maroc) et Wael Jessar (Liban)
– Dimanche 1er Juin: Nancy Ajram (Liban)
– Lundi 2 juin: Cheb Bilal (Algérie)
– Mardi 3 juin: Jamila (Maroc) et Kadem Saher (Irak) avec l’Orchestre Cherkaoui (Maroc)
– Mercredi 4 juin: Carole Samaha (Liban)
– Jeudi 5 juin: Nawal Al Koweïtia (Koweït)
– Vendredi 6 juin: Rachida Talal, Saïda Charaf et Latifa Raâfat avec l’Orchestre Regragui (Maroc).
– Samedi 7 juin: Youssef Guelzim (Maroc) et Mohamed Abdou (Arabie Saoudite)

Espace OLM Souissi (20h45)

– Vendredi 30 mai: Justin Timberlake (Etats-Unis)
– Samedi 31 mai: Jason Derulo (Etats-Unis)
– Dimanche 1er juin: IAM (France)
– Lundi 2 juin: Stromae (Belgique)
– Mardi 3 juin: Kool and the Gang (Etats-Unis)
– Mercredi 4 juin: Ne-Yo (Etats-Unis)
– Jeudi 5 juin: Robert Plant and The Sensational Space Shifters (Royaume-Uni)
– Vendredi 6 juin 2014: Ricky Martin (Porto Rico)
– Samedi 7 juin: Alicia Keys (Etats-Unis)

Centre culturel La Renaissance (19h30)

– Concert de «Rallumez les étoiles: Kan Ya Makan» (Maroc): vendredi 30 mai 2014
– Concert de Abdelkader Chaaou (Algérie): samedi 31 mai 2014
– Concert de Jamal Zerhouni (Maroc): dimanche 1er juin 2014
– Concert d’Abou Nicolas (Palestine): lundi 2 juin 2014
– Concert de Orchestre Mounir Bachir (Irak): mardi 3 juin 2014
– Concert de Mohamed Bajedoub (Maroc): mercredi 4 juin 2014
– Concert de Zine Haddad (Tunisie): jeudi 5 juin 2014
– Concert de Majda Yahyaoui (Maroc): vendredi 6 juin 2014
– Concert de Badr Rami (Syrie): samedi 7 juin 2014.

 

Voir aussi

Nouveau : un «Forum marocain de l’innovation et du dialogue des cultures»

Le «Forum marocain de l’innovation et du dialogue des cultures», une nouvelle plate-forme dédiée à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.