mardi 22 août 2017

Maroc/Prix Littéraire Sofitel : Trabelsi et Chami sur le podium

Neuf ouvrages étaient en compétition cette année lors de la 5ème édition du Prix Littéraire Sofitel Tour Blanche.

Il s’agissait d’«Amour, Caftans et escarpins» de Latifa Tayaa, «Le Chant de la Dune» d’Anissa Bouziane, «La Chaise du Concierge» de Bahaa Trabelsi, «Coups de soleil» de Valérie Attias morales, «La Sultane du Caire» de Dima Droubi, «Chairs d’Argile» de Salima Louafa, «Mourir est un enchantement» de Yasmina Chami, «Un Toubib dans la Ville» de Souad Jamai et «Le Mariage» de Yasmina Khalil.

Ce Prix Littéraire Femme symbolise ainsi la volonté de Sofitel de promouvoir des écrivaines marocaines -jeunes talents et confirmées-, aussi bien au niveau national qu’international, s’étant fait remarquer par une certaine sensibilité intellectuelle. A ce titre, les deux lauréates seront présentes lors d’un Café Littéraire qui se tiendra à Paris, en décembre 2017 et parti­ciperont à une tournée littéraire dans les hôtels Sofitel du Royaume.

Créé il y a 4 ans par le Sofitel Casablan­ca, le prix a réuni cette année un prestigieux jury composé de Catherine Enjolet (Présidente), Anais Sassi, Denis Labayle et Maido Hamisultane. Le jury a eu à départager les neuf œuvres de romancières marocaines d’expression française et c’est la chroniqueuse Melanie Frerichs-Cigli qui a assuré l’animation de la cérémonie.

And the winner is…

Présidé par les célèbres auteurs Catherine Enjolet et Tahar Benjelloun (Président honori­fique qui s’est absenté lors de cette cérémonie), le Prix Littéraire Sofitel Tour Blanche a consacré cette année deux auteures maro­caines qui n’en sont pas à leur premier essai. Il s’agit de Bahaa Trabelsi pour son livre «La Chaise du Concierge » et Yasmine Chami pour «Mourir est un enchantement».

Peintures et associatif en toile de fond

Pour cette édition 2017, le Prix Littéraire a tenu à célébrer la femme franco-marocaine et a mis en lumière les travaux de l’artiste-peintre Hanane Bouanani, à travers l’orga­nisation d’une exposition de ses œuvres.

En marge de cette soirée littéraire, un protocole d’accord a été signé entre le Sofitel et l’association «Soroptimist», représenté par sa Présidente Samira Idrissi.

Le Sofitel Tour Blanche a ainsi rendu hommage à une organisation mondiale de femmes engagées dans la vie professionnelle et sociale, qui agit pour les femmes œuvrant à promouvoir  leurs statut et conditions en matière d’éducation, d’égalité, de développement et de promotion de la paix.

Partenaire depuis 2008 de différents événements littéraires, Sofitel a établi un lien authentique et légitime avec le monde de la littérature, à travers les Cafés, Escales et Prix littéraires. Cette célébration de l’art d’écrire part d’une volonté de participer à l’enrichissement culturel de Casablanca, tout en faisant rayonner la littérature francophone marocaine à travers le monde, venant ainsi consolider les valeurs de partage, de respect et de tradition prônées par l’hôtel.

HD

Voir aussi

Nouveau : un «Forum marocain de l’innovation et du dialogue des cultures»

Le «Forum marocain de l’innovation et du dialogue des cultures», une nouvelle plate-forme dédiée à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.