lundi 23 octobre 2017

Exposition : Bignon est de retour

Charles bignon artiste

L´artiste Charles Bignon (BigNOW) expose ce mois de novembre (jusqu’au 26) à la Galerie Nationale Bab el Kébir de Rabat et participe à la Nuit des Galeries avec le ministère de la Culture.

Nuit des Galeries est un événement artistique annuel qui accueille les amoureux de l’art qui sont conviés à découvrir les expositions de peinture, de sculpture et de photographie durant toute une nuit (le 7 novembre). Parmi les artistes qui participent à cette aventure l´artiste Charles Bignon alias BigNOW.
Ainsi, le ministère de la Culture organise la 9ème édition de la «Nuit des Galeries», le 7 novembre 2014, avec la participation de 90 galeries et espaces d’exposition répartis sur 27 villes du royaume. Le site du ministère précise que le catalogue est disponible dans tous les espaces participants et est téléchargeable depuis le 6 novembre 2014 sur le site du ministère (www.minculture.gov.ma). Cette manifestation artistique permet de découvrir des centaines d’artistes représentant la diversité des arts plastiques d’ici et d’ailleurs.
A travers son exposition, l’artiste Bignon a cohabité entre ici et ailleurs. Les œuvres présentées sont en partie le fruit d’une co-création avec les artisans du Maroc, après des résidences en 2013/14 à Tanger, Casablanca et Rabat et en collaboration avec l’architecte Ilias Rasmouni sur quelques oeuvres. L’ensemble de ce projet comptera différentes disciplines artistiques, interventions publiques, installations, sculptures, peintures et autre design… De ses allées et venues dans le pays et ses déambulations dans des souks sont nées les séries BairBair et Bladicolor, comme des allégories des sociétés modernes du monde actuel où s’entrelacent la sophistication et la tradition. Son intention est d’exprimer que la mondialisation n’est pas entièrement négative et peut créer de nouveaux langages et de nouvelles conceptions qui viendront enrichir la société d’un patrimoine commun.

– BairBair est la dénomination, d’une première partie du projet à réaliser qui nait d’un «remix» entre les fameuses Babouches Berbères et des célèbres chaussures sportives, produits, manufacturés et fabriqués au Maroc. Leur fusion physique crée ce nouveau design qui matérialise la juxtaposition de versions: Tradition-modernité, Orient-Occident, artisanat-technologie et local-universel.
– Bladicolor (les couleurs de mon pays) existe comme diffuseur de l’essence de la vie locale, la diversité. Le projet s’inspire de la transformation, de la réappropriation d’une campagne, d’une série de produits de ce leader mondial. Ces concepts sont travaillés donc depuis l’intérieur, Maroc-Maghreb, mais aussi vers l’extérieur. L’Europe, l’Amérique, les territoires ou les diasporas maghrébines se sont répartis. Ces flux de personnes donnent lieu à de nouvelles subjectivités en s’inscrivant dans leur culture d’origine et dans celle du pays d’accueil. Reprenant l’esthétique des campagnes de mode moderne, cette véritable marque culturelle mélange tradition marocaine et avant-garde occidentale. Dans cette série, l’artiste démontrera la dédicace et la ténacité qui lui permettront de mener à terme un processus de réflexion, d’imagination et de création de nouvelles hypothèses esthétiques sur le thème de la multi culturalité.
Pour BigNOW, le but est -à partir de ces séries- de créer au Maroc, avec les Marocains: artisans, commerçants, enfants et adultes des quartiers qui feront partie du processus créatif. En parallèle, se planifiera une opération de street marketing, intervention en espace public comme propagande à la production artistique: des œuvres effectuées en collaboration avec l’architecte Ilias Rasmouni de Rabat, qui avait étudié avec BigNOW à l´Ecole nationale supérieure d’architecture de Normandie; avec la participation d’un artiste invité, le photographe espagnol, Salvador Gomez, qui prêtera une douzaine de ses clichés humanistes. Avec cette exposition, BigNOW a voulu exprimer sa perception singulière entre réalité et fiction d’un Maroc, comme il l’avait déjà réalisé dans des séries antérieures, comme IdontloveNY (USA), PlasticRemixes (Almeria) ou la VIe République (France).
Le projet sera participatif et une partie des ventes des œuvres (30%) sera reversée à des associations partenaires, comme les associations MYARTS (Mediterranean Young Artists Residencies and Teaching Space) et Bibliothèques sans frontières. L’artiste français basé à Almería, Charles Bignon, revient au Maroc après avoir été présent à Tanger durant le Festival International Tanja Street Art et à Marrakech pour l’exposition de design de «UNESCO Right to Education», toutes deux en 2012. Durant la saison 2013/2014, l’artiste avait développé une exposition de graffiti en milieu agraire, de caractère itinérant, PlasticRemixes avec l’Instituto Cervantes dans les villes de Rabat, Tanger et Tétouan. Il Exposera jusqu’au 26 novembre ses récents travaux dans la Galerie Nationale Bab El Kébir aux Oudayas, à Rabat et pendant la Nuit des Galeries.

Bouchra Elkhadir

Voir aussi

Fondation Attijariwafa bank : Hommage posthume à Juan Goytisolo

La Fondation Attijariwafa bank a organisé, à Casablanca, une conférence-hommage à l’écrivain espagnol, Juan Goytisolo, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.