dimanche 22 octobre 2017

AFRIMA : Le Maroc, proposé comme hub régional

Afrima casablanca juillet 2015

le Comité international d’organisation des All Africa Music Awards (AFRIMA), dont le siège est au Nigeria, composé de Mike Dada, Président et producteur exécutif, Steve Ayorinde, Président du Comité des Médias et Mme Angela Martins, Représentante de l’Union Africaine, a organisé, jeudi 23 juillet à Casablanca, une conférence de presse autour du thème: «L’Intégration Africaine à travers la musique et le culture». Cette rencontre a été organisée dans le cadre de la tournée de la délégation officielle des AFRIMA dans les cinq régions du continent.
«The All Africa Music Awards» est un évènement musical destiné à la promotion et à la conservation de la riche culture que représente la musique africaine. Cette délégation était accompagnée de l’artiste marocain Ahmed Sultan, lauréat du Prix Afrima du meilleur artiste masculin d’Afrique du Nord de 2014.
A l’ordre du jour de cette visite figurait la présentation des objectifs d’AFRIMA, à savoir mettre en valeur les artistes africains et la diversité musicale africaine et faire de la musique une industrie créative par excellence et une activité génératrice de richesses, tout en contribuant à unir les Africains à travers la musique et à promouvoir une culture de la paix. Pour Mike Dada, en sa qualité de président et producteur exécutif d’Afrima, l’Afrique (composé de 54 pays) regorge de talents de niveau mondial.

Ces talents ne sont bénéfiques que s’ils sont reconnus et accompagnés par une industrie musicale solide. Autrement, on ne peut tendre à une intégration africaine par la musique, ni à une réduction de la pauvreté, ni à une création de l’emploi et encore moins à une augmentation du PIB par pays.
Une année après s’être vu décerner le Prix du meilleur artiste masculin d’Afrique du Nord, Ahmed Soultan a invité la délégation des Afrima au Maroc afin d’échanger autour de l’évolution de la scène musicale au niveau national et régional. Lors de cette conférence de presse, Soultan avait clairement exprimé son ambition de promouvoir l’africanité du Maroc. S’inscrivant lui-même, à travers sa musique, dans une vision afro-arabe, il entend offrir à travers Afrima une plate-forme de promotion aux talents marocains.
Cette tournée s’est soldée par plusieurs rencontres, notamment avec le ministre de la Culture, Mohammed Amine Sbihi, la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères, Mbarka Bouaida et le directeur de la Stratégie et de la Coopération au sein du ministère du Tourisme, Tarik Sadik. D’ailleurs, lors de la rencontre avec Mohamed Amine Sbihi, le vendredi 24 juillet 2015 au siège du ministère de la Culture, le Comité international d’organisation des All Africa Music Awards a proposé au Maroc de se positionner en hub maghrébin et d’organiser, en 2017, la cérémonie continentale de remise des Prix, tout en assurant une plus grande présence marocaine lors des prochains événements d’Afrima, à savoir le Sommet Musical Africain et la Cérémonie de Remise des Prix qui auront lieu à Lagos, au Nigeria, en novembre prochain. Le ministre de la Culture s’est engagé à inciter les artistes et les professionnels marocains de la musique à une plus grande participation aux prochaines éditions d’Afrima. L’Afrique anglophone découvre désormais le Maroc et sa musique contemporaine à travers Ahmed Soultan qui rentre tout juste d’une tournée promotionnelle au Ghana et au Nigeria. Interprétant ses titres en darija (dialecte marocain), en amazigh, en anglais et en français, Soultan est devenu incontournable sur la scène urbaine régionale. Lauréat de deux MTV Awards en 2012 et 2013, en tant que meilleur artiste Afrique/Moyen-Orient, il a également été nominé aux MTV European Music Awards du meilleur artiste au monde en 2012 et 2013, aux côtés de quelques stars de l’industrie musicale telles Rihanna, Justin Bieber et le fameux groupe One Direction.

Bouchra Elkhadir

NB: Lors de cette rencontre, cette délégation a annoncé que le Prix «All African Music Awards», lancé le 18 mai dernier et clôturé le 20 juillet) allait connaître une extension, jusqu’au 31 juillet 2015, de l’appel à candidatures pour les Prix de la musique africaine 2015. L’objectif était d’offrir une opportunité pour une participation plus inclusive des professionnels de la musique en Afrique.
Pour l’année prochaine et pour les artistes, producteurs de musique, compositeurs, directeurs musicaux… africains intéressés, les inscriptions peuvent se faire les sites www.afrima.org (anglais) et www.afrima.org/fr (français).

Voir aussi

Fondation Attijariwafa bank : Hommage posthume à Juan Goytisolo

La Fondation Attijariwafa bank a organisé, à Casablanca, une conférence-hommage à l’écrivain espagnol, Juan Goytisolo, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.