samedi 21 octobre 2017

Solidarité : Et la réinsertion des ex-détenus…

Fondation mohammedVI pour reinsertion des ex detenus juillet 2015

Comment les programmes de la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des ex-détenus dans la vie active réduisent-ils notablement le taux de récidive?

C’est le résultat d’une politique préconisée par SM le Roi en faveur de la réinsertion des citoyens incarcérés, ainsi que de la ferme détermination du Souverain de leur assurer une insertion socio-professionnelle adéquate après leur libération.
Une enquête menée auprès de 6.000 détenus montre que seule une très faible minorité (2,3%) des bénéficiaires des programmes de réinsertion de la Fondation récidive. Et comme l’a affirmé Kabira Lify, chef de projets à la Fondation, le taux de récidive est constamment en baisse grâce au programme de réinsertion socio-professionnelle des détenus, assuré par la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus; relevant aussi que ce taux est en régression par rapport à l’année dernière qui a enregistré un niveau de 3%. Après avoir rappelé que le taux de récidive normal se situe entre 30 et 40%, Kabira Lify a mis en avant l’action menée par la Fondation, en application de la politique préconisée par SM le Roi en faveur de la réinsertion des citoyens incarcérés, ainsi que la ferme détermination du Souverain pour leur assurer une insertion socio-professionnelle adéquate après leur libération.

Cette action de la Fondation s’inscrit également dans le cadre de la volonté royale de renforcer la sécurité au sein de la société, de lutter contre la délinquance, de réduire la population carcérale et le taux de récidive et de créer des activités génératrices de revenu afin d’améliorer l’avenir et la qualité de vie des personnes ayant été en conflit avec la loi, a conclu Mme Lify. Les résultats des études annuelles effectuées sur les centres d’accompagnement post-carcéral ont été annoncés en marge du lancement par SM le Roi Mohammed VI, vendredi 3 juillet, du programme d’appui aux micro-projets et à l’auto-emploi au profit des ex-détenus, à l’occasion du mois de Ramadan 2015.

Bouchra Elkhadir

Voir aussi

Maroc/Croissance économique : Le yo-yo que décrit Jouahri

Croissance économique, inflation, déficit… Tout a été passé en revue par Abdellatif Jouahri, wali de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.