jeudi 19 octobre 2017

Maroc/Administration en panne : Ce que promet le Gouvernement

Après que le Roi Mohammed VI a dressé un tableau sombre du fonctionnement et du rendement de l’Administration publique, à l’occasion du dernier discours du Trône, le Gouvernement réagit. Voici comment il compte s’y prendre pour remédier à la situation. 

Sous le coup d’une nouvelle colère royale, le gouvernement va prendre une série de mesures pour donner un nouveau visage à l’administration dont le niveau de rendement laisse beaucoup à désirer. C’est ainsi que le ministre chargé de la réforme de l’Administration publique a élaboré trois projets de décrets qu’il compte présenter pour approbation, lors du prochain Conseil du gouvernement.  Ces trois textes de loi portent sur la modification du processus de légalisation des documents et des signatures, la création d’une commission nationale pour la réforme de l’administration et l’amélioration des services administratifs offerts aux citoyens, entre autres nouvelles mesures.   

Simplification des procédures  de légalisation

Le premier projet de décret n°2-17-410,  concerne la légalisation des signatures et des copies conformes. En vertu de ce texte, les administrations qui exigent des documents légalisés seront habilitées à fournir elles-mêmes la certification des copies conformes. Il ne sera donc plus nécessaire de se déplacer dans les collectivités territoriales pour légaliser sa signature. Plus besoin donc d’aller à la «Mokataâ» pour légaliser un papier signé ou une copie conforme. Des fonctionnaires et leurs assistants au sein de l’administration seront nommés par les présidents des administrations pour réaliser ces tâches, bien que les collectivités locales soient toujours habilitées à le faire. Les dispositions de ce décret entreront en vigueur le premier jour du troisième mois suivant sa publication au Bulletin officiel.

Création d’une Commission de suivi de la réforme

Le deuxième projet n°2-17-423 se rapporte au fonctionnement et les attributions de la «Commission nationale de réforme de l’administration». Rattachée à la primature, cette Commission sera chargée du suivi et application des futures réformes de l’administration publique au Maroc. Elle aura également pour rôle de valoriser les ressources humaines, améliorer la relation entre l’administration et ses usagers, rationaliser les dépenses publiques et renforcer les outils de bonne gouvernance. Sur invitation du chef du gouvernement, cette commission se réunira au moins deux fois par an. 

Améliorer la transparence de l’administration

Enfin, le troisième projet de décret n°2-17-444, traite des moyens à même de permettre l’amélioration de la qualité de service dans les administrations publiques dans les différentes villes et régions du Royaume. Cette amélioration passe par «l’accueil et l’orientation des usagers», «l’affichage des services offerts par chaque administration» et «la mise en place d’un système de réception des remarques, des propositions et des plaintes des usagers». Ce texte prévoit également l’instauration d’un système de permanence.

Les horaires de travail vont changer

Le dernier axe de cette nouvelle feuille de route pour remédier aux défaillances et problèmes dont souffre l’administration, concerne le temps de travail dans les arrondissements qui seront bientôt opérationnels du lundi au vendredi de 8h30 à 18h30. Une permanence devra également y être assurée durant les week-ends.

Mohcine Lourhzal

Voir aussi

Maroc/Croissance économique : Le yo-yo que décrit Jouahri

Croissance économique, inflation, déficit… Tout a été passé en revue par Abdellatif Jouahri, wali de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.